Retour � la page d'accueil
Découvrez le Sultanat dCulture et histoireActivités et LoisirsOrganisez votre séjourAgenda
<h1>Histoire et culture d'Oman, Oc&eacute;an Indien</h1><p>Centre de relaxation, circuit dans le d&eacute;sert d'Oman : d&eacute;couvrez le Sultanat d'Oman. Organisez votre voyage au Moyen Orient dans un cadre naturel magique, au bord de l'Oc&eacute;an Indien et d&eacute;couvrez la culture d'oman et l'art omanais. Pendant votre s&eacute;jour, profitez des activit&eacute;s exceptionnelles qui vous sont propos&eacute;es : <strong>circuit 4x4</strong>, circuit dans le d&eacute;sert,<strong> </strong><a href="http://www.omantourisme.com/page.php?rub=3&amp;ssrub=1"><strong>plong&eacute;e oc&eacute;an indien </strong></a> ... Retrouvez notre s&eacute;lection d'hotel a oman et sa capitale Mascate. </p>
     Historique
     Patrimoine de l'UNESCO
     Urbanisme et Architecture
     Art et coutumes
     Rencontres
     Légendes et traditions
     Gastronomie
     Les musées
<h1>Histoire et culture d'Oman, Oc&eacute;an Indien</h1><p>Centre de relaxation, circuit dans le d&eacute;sert d'Oman : d&eacute;couvrez le Sultanat d'Oman. Organisez votre voyage au Moyen Orient dans un cadre naturel magique, au bord de l'Oc&eacute;an Indien et d&eacute;couvrez la culture d'oman et l'art omanais. Pendant votre s&eacute;jour, profitez des activit&eacute;s exceptionnelles qui vous sont propos&eacute;es : <strong>circuit 4x4</strong>, circuit dans le d&eacute;sert,<strong> </strong><a href="http://www.omantourisme.com/page.php?rub=3&amp;ssrub=1"><strong>plong&eacute;e oc&eacute;an indien </strong></a> ... Retrouvez notre s&eacute;lection d'hotel a oman et sa capitale Mascate. </p>



L'origine du falaj remonte à la première occupation perse il y a
2000 ans.
Ces systèmes ingénieux d'irrigation par canaux sont aussi très complexes : ils consistent à tirer de l'eau des couches aquifères au pied des montagnes, grâce à un réseau de galeries souterraines reliées par des puits verticaux creusés
à intervalles réguliers.


Offres partenaires pour un voyage � Oman



Publications en ligne

Espace professionnel

Les Tours Op�rateurs

Accueil >  Culture et histoire >  Rencontres
Rencontres

À la fois accueillants et fiers, les Bédouins omanais ont trouvé un juste équilibre entre valeurs traditionnelles et ouverture sur le monde moderne.

Sur la piste des Bédouins
Étymologiquement, bédouins signifie "habitants du désert ".
Répartis en plusieurs tribus, les bédouins d'Oman se trouvent en grande partie sédentarisés aujourd'hui. Ils n'en restent pas moins très attachés à leurs coutumes et valeurs traditionnelles, au rang desquelles l'hospitalité occupe la première place.
On croise les bédouins des sables, inséparables de leurs dromadaires et vivant encore pour certains, comme les Wahiba, dans des huttes de branchages. Les Rawashid, artisans très doués séjournant dans les oasis, leur préfèrent de grandes tentes plus confortables. De nos jours, l'irrigation par le système des falajs favorise les établissements permanents dans des villes-oasis. Mais au-delà de ce court rayon d'action, la nourriture est rare dans le désert, même pour le chameau. L'arfaj et le rimth, herbes fréquentes dans les zones sableuses, sont utilisées comme fourrage. Le dromadaire reste le moyen de locomotion le plus fiable.
L'hospitalité sous la tente est l'un des premiers devoirs du nomade et repose sur la notion de responsabilité collective.

Les bédouins des montagnes élèvent des moutons et cultivent les palmiers-dattiers. Ils sont aussi experts dans l'extraction de la résine de boswelia qui sert de base à l'encens. Très attachés à la tradition courtoise de la chevalerie arabe, ils ne sortent jamais sans leur khanjar, le fameux poignard à lame recourbé, emblème du sultanat.

Enfin, puisque nous sommes en Oman où rien n'est tout à fait comme ailleurs, vous rencontrerez ici des bédouins pêcheurs qui suivent, eux, le rythme de migration des poissons, récoltent huîtres perlières et ormeaux et se consacrent à la récolte des dattes durant les mois d'été, quand l'océan Indien, balayé par les vents de mousson, devient impraticable.

Le poisson frais (thon, thazard ou maquereau géant) est vendu sur les marchés locaux ou exporté tandis que le poisson séché nourrira l'année durant les chèvres et les chameaux du Sultanat. Les incroyables ressources de l'Océan Indien ont livré leur dernier secret : l'ormet ou oreille de mer, un mollusque nacré et charnu prisé des Japonais qui absorbent l'intégralité de la production omanaise.

L'orchestre symphonique royal d'Oman
La formation de l'Orchestre symphonique royal d'Oman a été décidée en 1985 par la Garde royale d'Oman, selon le voeu du Sultan Qabous. C'est le seul ensemble philharmonique du Moyen-Orient.
Bien que n'ayant aucune connaissance de la musique classique occidentale, elle fut capable de mettre sur pied un orchestre composé exclusivement de musiciens omanais qui ont été formés par des experts étrangers, spécialement recrutés.
L'orchestre a donné son premier concert public en 1987, un an après sa formation. À l'origine, tous les musiciens étaient des jeunes gens qui ont été rejoints par des jeunes filles dès 1988. Les délégations et invités de marque du Sultanat sont accueillis par l'orchestre symphonique qui donne aussi plusieurs concerts publics par an, à l'auditorium de l'hôtel Al Bustan Palace, spécialement construit à cet effet. Il s'est produit pour la première fois en Europe en l'an 2000, en Belgique, et il donne à présent des représentations à l'étranger régulièrement.



agence tao ddb - kali